SICTOM du Hurepoix

Que deviennent les végétaux ?

Qu'ils soient issus de la collecte en porte à porte ou des déchèteries, le traitement de nos déchets végétaux est le même, ils sont broyés et transformés en compost.  

Le Processus de valorisation de nos déchets végétaux en 5 étapes :

Etape 1 – Réception, contrôle et tri des végétaux
 
Une fois collecté, les végétaux sont pesés sur un pont-bascule puis déposés sur une aire de stockage.   
réception des végétaux

aire de stockage 

Etape 2 – Broyage et mélange 

Les végétaux sont ensuite broyés et mélangés afin d'assurer un produit homogène, puis ils sont mis en andains.

broyage des végétaux

andains 

Etape 3 – Fermentation sur aération pilotée

Phase dite "thermophile".
Grâce à des rigoles reliées à des ventilateurs, de l'air est injecté au cœur des andains, cela accélère la dégradation de  la matière organique (Durée 4 à 6 semaines).

fermentation fermentation sonde température


Des sondes, disposées dans chaque andain, contrôlent et transmettent la température au système informatique, qui analyse les données et régule automatiquement l'aération.
Cela permet une fermentation aérobie optimum, garantissant une aseptisation parfaite du produit fini par une dégradation totale des bactéries pathogènes.
L'aération pilotée maintient la température à l'intérieur des andains à plus de 60 °C.  

Etape 4 – Maturation par arrosages et retournements

Phase dite "mésophile" 

Afin d'obtenir un amendement organique "bien mûr", 8 à 10 semaines sont nécessaires.
Durant cette période les arrosages s’estompent et la fréquence des retournements s’allonge. 
L'eau utilisée pour l'arrosage provient d'un bassin qui récupère l'eau de pluie.

retournement arrosage amendement organique

 

Etape 5 – Affinage ou criblage du produit fini & stockage
Le criblage permet de séparer les parties fines des parties grossières. 

Les parties grossières repartent en début de process ou en biomasse énergie (bois de chauffage).

criblage criblage alvéole

 

Les parties fines "ou terreau" sont stockées en attendant d'être utilisées pour enrichir le sol des cultures maraîchères, des massifs de nos collectivités ou de nos jardins et potagers.